Paris: La Ligne12 Eldorado du Graffiti parisien

La couleur est le nouvel or

Alors que les aventuriers voyageaient dans le Far West à la recherche d’aventure, d’or et de richesses, les graffeurs et vandales les plus divers sont aujourd’hui attirés par Paris. La raison ?

La ligne 12 du métro qui traverse Paris du nord de la Banlieue Aubervillier au sud d’Issy-les-Moulineaux.

Que ce soit un graffiti par jour dans le métro ou cinq. Le dépôt de la 12 est d’humeur ruée vers l’or.

Recherche de couleur sur les panels du métro de Paris :

Paris: Ligne 12

La ligne de métro jouit d’une grande popularité parmi les nombreuses équipes de graffiti locales et internationales. De Reis (Lisbonne) à RWS & ORF (Bonn) la méchante ligne 12 est un lieu de pèlerinage du graffiti parisien.

Et beaucoup de fois aussi l’expression du monde de la pensée:

Et combien de saisons de misere et de galere…

Les modèles MF67, qui ont fêté leur première apparition entre 1967 et 1978, sont populaires parmi les sprayeurs pour son design. Les trains utilisés auparavant par Sprague-Thompson ont été remplacés. La ligne 12 compte 50 des 138 modèles MF-67 en service. Le nom dérive de “Métro Fer appel d’offre 1967” (Iron-Métro tender 1967).

La peinture bleu-vert blanc est typique de ces anciens modèles du parc de métros de Paris. Sur la scène du graffiti, mondialement connue pour son esthétique graffiti, des équipes venues du monde entier sont régulièrement attirées par les puits souterrains de la ligne 12 de la Porte de la Chapelle. Sur la photo ci-dessous, vous pouvez voir un graffiti de l’équipe portugaise “Reis”. Celles-ci viennent de Lisbonne et se traduisent par “rois”.

 

 

 

 

 

 

 

Paris: Graffiti-Eldorado at subway line 12

Paris: Graffiti-Eldorado of subway line 12

Paris subway line 12 – Colortime

While the adventurous used to travel to the Wild West in search of adventure, gold and wealth, today the most diverse graffiti artists and vandals are drawn to Paris. The reason?

The metro line 12 which crosses the city from the northern Banlieue Aubervilliers to the southern, Issy-les-Moulineaux. No matter if a graffiti on the Metro per day or five. In the train-yards of the 12 reigns a gold rush atmosphere.

In the search for the color on the panels of the Paris-Metro:

Graffiti OLMS Paris Metro Ligne 12

The subway line enjoys great popularity with the numerous local and international graffiti crews. From Reis (Lisbon) to RWS & ORF (Bonn) the wicked line 12 is a pilgrimage place of the Paris graffiti-scene.

And sometimes also an expression of their anonymous world of thoughts (“and how many times of misery and evil…”).

Et combien de saisons de misere et de galere…

Popular among the sprayers for its design are the MF67 models, which celebrated their first appearance between 1967 – 1978. The previously used Sprague-Thompson trains were replaced and the new models got introduced. The name derives from “Métro Fer appel d’offre 1967” (Iron-Métro call 1967). The Line 12 has 50 of the 138 MF-67 models in service.

The blue-green-white painting is typical for these older models of the Paris Métroparks. In the graffiti scene, world-famous for its graffiti aesthetics, it regularly draws crews from all over the world into the underground shafts of the Line 12 somewhere in the north of Paris. In the photo below you can see a graffiti of the Portuguese “Reis” crew. These are from Lisbon and means translated “kings”.