Munich: Un quartier créatif pour la ville

View from the Reitstraße in Munich.
Photo aérienne de la zone en question: la zone se distingue par sa forme en L. (Photo : Ville de Munich)

À Munich, les plans pour un quartier créatif entre les rues de la Dachauer et Infanterie -strasse progressent. La ville se veut créatif et attractif… et se voit confrontée à une grande pénurie de logements. Est-ce que le temps est arrivée pour une intervention à plus grande échelle?

Pendant 15 ans, l’idée a mûri de construire un quartier créatif dans l’ancien quartier des casernes (Luitpoldkasernen) et ses environs. Il s’agirait d’un complexe se composant de quatre sections : Domaine créatif, laboratoire créatif, parc créatif et plateforme créative. Vu d’en haut, les quatre parties forment un L. La zone s’étendrait sur environ 20 hectares, soit l’équivalent de 28 terrains de football.

“Réunir la vie, le travail, la culture, l’art et le savoir.”

Ce mercredi (22.05.19), ce fut le moment de passer à l’action et un autre jalon a été posé : Le plan de développement pour les deux secteurs sud a été prononcé. Pour les zones du futur parc créatif et de la plateforme créative, la prochaine phase est entamée.

Suffisamment de place sur le site

La plateforme créative

Le plan de développement de la zone créative nord-est est déjà entré en vigueur depuis 2017 et vise à créer un espace de 385 appartements. La plateforme créative complétera cette zone avec des surfaces de logement supplémentaires.

Sur le site de neuf hectares, 341 appartements seront construits par et pour les services publiques municipaux de Munich (Stadtwerke München Gmbh /SWM)) dans le cadre de son initiative d’expansion d’appartements pour leur salariés (“Ausbauoffensive Werkswohnungen”). Dans ce cadre, les services publics municipaux ont l’intention de construire jusqu’à 2 500 appartements pour leurs propres employés d’ici 2030.

La zone résidentielle de la plateforme créative est prévue de sorte qu’il y aura de l’espace pour des activités commerciales au rez-de-chaussée et des crèches. Les bâtiments existants classés “monument historique” seront rénovés et intégrés de sorte que leur architecture harmonisent avec les nouveaux bâtiments d’architecture moderne.

La décision permet également d’obtenir un permis de construction pour l’extension de la Hochschule (comparable à une IAE). La faculté de design de la Hochschule est déjà située au 17, Lothstraße. En outre, une utilisation commerciale est en vue : avec le “Munich Urban Colab”, par exemple, un centre de start-ups et d’innovations pour des “Smart City Solutions” s’installerait et renforcerait Munich en tant que site informatique. Selon le Süddeutsche Zeitung, il accueillerait plus de 250 start-ups et serait géré par la TUM, l’incubateur de l’Université technique de Munich.

Quoi d’autre?

Les monuments industriels de halles nommés “Jutier” et “Tonnenhalle” sont deux structures en béton d’une centaine de mètres de longueur datant de 1926. Ces halles sont censées être entièrement rénovées. Outre la construction d’un parking souterrain, l’objectif principal est de créer des espaces pour l’art et la création artistique. En plus de cela, le conseil municipal a demandé des mener des études sur diverses interventions dans la Dachauerstraße, notamment la construction d’une ligne de tramway et de réaménager la circulation est à l’étude.

Munich: Le musée de la nouvelle Pinacothèque ferme ses portes jusqu’à 2027

À quoi ressemblera la Neue Pinakothek après sa rénovation ?

La nouvelle Pinacothèque de Munich, institution emblématique de la capitale du sud de l’Allemagne, a fermé ses portes au début de l’année. Le musée, où l’on pouvait voir des œuvres de Vincent van Gogh, Gustav Klimt et Goya, a un besoin urgent de rénovation.

En cas de fortes pluies, l’eau s’écoule par le toit, tandis que les murs sont remplis d’amiante, un matériel qui contient des substances toxiques utilisées comme isolant précoce. Selon le Bayerischer Rundfunk, la technique de ventilation et de climatisation des locaux est également obsolète. C’est pourquoi le bâtiment restera fermé au-delà de 2025. À ce stade, le bâtiment devrait rouvrir en 2027. Le financement des coûts de construction s’élevant à 220 millions d’euros a été approuvé par le parlement bavarois.

Vaste affluence de visiteurs et couronnement par une visite finale

Le 30 décembre, devant l’entrée de la nouvelle Pinacothèque, une file d’attente énorme fait la queue pour voir pour la dernière fois la collection dans toute sa splendeur.

Afin de permettre à tous ceux qui s’intéressent à la culture de dire adieu aux chefs-d’œuvre du XIXe siècle, l’entrée était libre du 17 au 30 décembre. Il s’en est suivi un afflux massif de visiteurs qui s’est étendu jusqu’à la Barerstraße le dernier jour de l’année, à 11 heures du matin. Celui-ci a ensuite été en partie transféré dans l’ancienne Pinacothèque et dans les autres zones culturelles du quartier des musées de Munich.

Le dernier jour de la nouvelle Pinacothèque s’est conclu pour la toute dernière fois par une dernière visite d’adieu. Le directeur général, le professeur Bernhard Maaz a introduit les visiteurs à Rodin avec ses sculptures et au classicisme, tandis que la médiatrice artistique, la docteure Alina Langer sous la devise “Sous le soleil du Sud. Vincent van Gogh”, a donné aux personnes intéressées l’occasion d’apprendre quelque chose sur l’expressionnisme.

Les œuvres les plus importantes de la collection de la nouvelle Pinacothèque ne sont cependant pas écarté complètement. Certaines des œuvres resteront visibles aux publics à la collection Schack et l’aile est de la Vieille Pinacothèque. Les autres œuvres sont destinées à être exposées dans d’autres musées de la collection nationale bavaroise de peinture.

Cet article est disponible en allemand et en anglais.

L’article a été mis à jour le 28.07.19. (Actualisation de l’année d’ouverture et du financement, Source SZ)

Munich: The museum Neue Pinakothek closes its doors until 2027

Munich: The museum “Neue Pinakothek” closes its doors until 2025

The new Pinakothek in Munich, an emblematic cultural institution of the southern German state capital, closed its doors at the beginning of the year. The museum, which housed works by Vincent van Gogh, Gustav Klimt and Goya, urgently needed renovation.

Water soaks through the roof when it rains heavily, while the walls are covered with asbestos, a harmful material once used for isolation of buildings. According to Bayerischer Rundfunk, the technology used to ventilate and air-condition the rooms is also outdated, which is why the building will remain closed beyond 2025. The current estimated reopening is set for 2027. The financing of the construction costs amounting to 220 million euros was approved by the Bavarian state parliament.

Huge visitor flow and crowning final guided visit

A huge line of people is waiting in front of the entrance to the Neue Pinakothek on 30 December to see the collection in all its glory for the last time.

In order to give all those interested in culture the chance to say goodbye to the masterpieces from the 19th century, admission was free from 17 to 30 December. This led to a huge stream of visitors, which spread as far as Barerstraße at 11 o’clock in the morning, on the last day. The crowd then shifted in part to the old Pinakothek and the other cultural areas in the museum quarter.

The last day of the Neue Pinakothek was concluded with a large farewell tour. General director Professor Doctor Bernhard Maaz talked about sculptures and classicism up to Rodin, while the art mediator Doctor Alina Langer gave an introduction under the motto “Under the Sun of the South. Vincent van Gogh”, for those interested in the opportunity to learn something about Expressionism.

But the most important works in the collection of the Neue Pinakothek won’t disappear . Some of them will be preserved in the Schack Collection and in the east wing of the Alte Pinakothek for the public. The other works are expected to be exhibited in other museums of the Bayerische Staatsgemäldesammlungen.

The article is available in French and German.

The article was updated on 28.07.19. (Opening year and financing, source SZ)