Paris : L’écoquartier Clichy Batignolles – Innovation écologique urbaine ?

Des toits-terrasses végétalisés. Panneaux photovoltaïques et géothermie. Le rêve du bas-carbone de l’habitat. Un tel vient de se réaliser avec l’écoquartier Clichy-Batignolles à Paris. Le nouvel urbanisme écologique est un moteur de progression dans le monde de l’architecture. Mais aussi un vrai laboratoire de recherche pour concevoir la ville de demain.

En Février 2020 la ZAC Clichy-Batignolles a franchi la 4eme étape et reçu le Label « écoquartier confirmé ». Six ans, après la signature de la Charte ÉcoQuartier, la nouvelle fierté de l’urbanisme parisien voit la lumière du jour et s’inclut dans l’envergure du Grand Paris.

Des parties du secteur sont encore un chantier. L’un, l’allongement de la ligne 14, qui passera par la nouvelle station métro du Pont Cardinet. Pour l’urbanisme parisien le Grand Paris représente la ville de demain. (Foto : Urbanauth / 2020)

Au nord du quartier des Batignolles avec ses anciens bâtiments datant du début du 20ème siècle et : Là, où le pont Cardinet se dresse sur la voie ferrée qui coupe le 17ème Arrondissement. Entre les quartiers des Batignolles au Sud, Epinettes à l’Est et le nouveau palais de Justice dans le nord se trouve l’écoquartier. Sur 54 Hectares s’étend ce berceau de l’architecture contemporaine parisienne avec au cœur de la planification son parc : Martin Luther King.

L’écoquartier Clichy-Batignolles : Lauréat du Grand Prix dans la catégorie « Ville durable »

L’écoquartier Clichy Batignolles : Les façades donnent un air froid, tout comme le vent qui souffle fort dans la rue. Les immeubles atteignent vite les dix étages et plus. (Foto : Urbanauth / 2020)

Le projet d’aménagement urbain sur cette ancienne friche SNCF a été conçu par l’architecte-urbaniste Francois Gerthe, qui a reçu le Grand Prix de l’urbanisme en 2012 et la paysagiste Jacqueline Osty, ainsi que le bureau d’études techniques OGI.

En 2016 la ZAC Clichy Batignolles, encore en aménagement remporte le Grand Prix dans la catégorie « Ville durable ». Le prix est remis par le réseau Construction21. Les « Green Building & City Solutions Awards » valorisent les acteurs de la construction durable.

Diversité des immeubles, l’écoquartier Clichy Batignolles constitue un vrai parc d’attraction de l’architecture contemporaine. À la fin de la rue Mstislav Rostropovitch vous attends même un chef-d’œuvre de Renzo Piano. (Urbanauth / VGO / 2020)

Comme l’indique le directeur exécutif du projet Paris Batignolles Aménagement dans la vidéo du lauréat de l’écoquartier : La mixité est un enjeu clé de la ville durable.

« On la construit de telle façon qu’il va pouvoir s’adapter au changement climatique. Et puis un quartier durable, c’est un quartier où il fait bon vivre. Un cadre de vie agréable. Un des axes est la mixité : Mixité du logement. Mixité entre logement et activité. Mixité entre logement, équipement et commerce. »

Jean Francois DANON executive director / Paris Batignolles Aménagement
Si les immeubles peuvent apparaitre froid, ce n’est bien que le temps, qui prouvera leur utilité. L’écoquartier Clichy Batignolles ne cesse de se développer. Sur l’image de gauche : Un immeuble de la rue Ristopovitch situé sur le côté des voies ferrés. Sur l’image de droite : L’autre côte de la rue. (Urbanauth / VGO / 2020)

Vivre l’Utopie urbaniste de Clichy-Batignolles

En termes de transport et de mobilité la ligne 14 du futur Grand Paris Express ouvrera ses portes à Pont Cardinet. En 5 minutes aux Halles, c’est ainsi que les affiches du chantier de la station métro présentent le développement du réseaux de transportation. Comme moteur d’emplois, les 120.000m² du Palais de la Justice du tribunal de Paris, ouvert en 2019. Ainsi, les 3400 logements sont les bienvenues. Tout qu’en terme immobilier, le quartier limitrophe des Batignolles dans le sud, avec ses anciens bâtiments datant du début du 20ème siècle, est déjà sur-densifié.

Le quartier héberge potentiellement 7.500 habitants, ainsi que 12.700 d’emplois à l’horizon de 2021-22. En Février 2020 ils étaient déjà 6.000 personnes à y vivre, ainsi que le lieu de travail d’actuellement 3000 salariés. 50% des logements sont à vocation sociale, dont 400 logements pour étudiants, entre autres dans la résidence d’étudiant Martin Luther King. Cela inclut aussi 100 chambres pour personnes âgées dépendantes, situé dans la résidence Artistes des Batignolles. 30% des logements seront en accession contre 20% en location privé.

Beaucoup de vert pour Paris ! Sur l’autre côté du parc Martin Luther King, se trouve la rue René Blum. Le bâtiment vert à gauche est une école. Derrière celle-ci se trouve une résidence pour étudiant. L’écoquartier Clichy Batignolles est un ensemble mixé. (Urbanauth / VGO / 2020)

L’écologie au centre de l’écoquartier Clichy-Batignolles

La réalité du changement climatique a laissé place à un nouvel urbanisme. Mieux équipé. Plus conscient. Plus tourné vers le futur. Ainsi la conception d’un écoquartier essaie de prendre en compte le dérèglement climatique en l’anticipant. À Paris les îlots de chaleurs pendant la saison estivale posent un danger à la santé. L’aménagement et l’ordre des bâtiments, ainsi que le parc au centre du quartier, espèrent donner des réponses effectives.

L’accent sur un bilan énergétique bas-carbone: la ville de demain veille à ses émissions. Dans le cas de Clichy-Batignolles, la consommation énergétique est limitée. En termes de chauffage, un point considéré comme énergivore, les limites s’orientent au niveau allemand du label « Passiv Haus ». L’utilisation des matériaux vise aussi une effectivité en terme d’énergie grise. Alors le fait de recycler, recourir à des circuits courts et veiller à une mise en œuvre dans les règles, permet de considérablement réduire son bilan carbone.  

Un quartier bas-carbon avec des terrasses végétalises

Les terrasses végétalisées sur les toits, s’élongent sur 7500m² de toits-terrasses. Elles sont mutualisées aux seins des projets immobiliers. Dans un cas précis deux immeubles se partagent une terrasse de 2300m².

Entretemps sur deux espaces dédiés la possibilité de recourir au jardinage urbain est désormais en cours de réalisation. Le petit coup de cœur : les trois jardins aromatiques à différentes étages d’un immeuble de bureaux.

En termes de chauffage et eau chaude sanitaire les immeubles sont approvisionnés par une centrale géothermie. Désormais dotées de hautes ambitions. L’objectif en termes de chaleur est une production énergétique à 85 % renouvelable. Ce-qui concerne le solaire : Les toitures des immeubles sur une surface de 35.000m² sont équipées de panneaux photovoltaïques produisant 3500MWh/an.

Au cœur de l’ècoquartier Clichy Batignolles se trouve le parc Martin Luther King. Sentier de promenade, possibilité de repos tout comme d’activités sportives : un parc qui se convaincre. (Urbanauth / VGO / 2020)

Le Parc Martin Luther King au cœur du projet

Accessible via l’entrée principale située rue Cardinet, le parc Martin Luther King. Îlot végétalisé et vrai poumon vert du secteur, le parc est conçu pour créer des liens entre les habitants. Tout en offrant des espaces publiques de repos et loisirs. Le parc Martin Luther King représente au total 10 Hectares d’espaces publiques et végétalisés. En taille, il est comparable au parc Monceau et parc André Citroën. Néanmoins, il constitue un espace de biodiversité atypique, dans une zone où la densité a vite dépassée les 20.000 habitants au km².

Les premières concertations ont commencées en 2002, avec en 2007 l’aménagement d’une première partie du parc Martin Luther King. Celui-ci est au cœur du nouvel écoquartier. Lui-même, divisible en différentes fonctionnalités : l’entrée principale rue Cardinet avec des bancs le long des chemins. Vers le centre et l’Est (Rue René Blum) des pelouses pour se reposer. Et, un peu plus loin un étang, qui touche les restes de la petite ceinture parisienne. Sur le côté ouest, on y trouve même un skate-park.

Leave a Reply

Your email address will not be published.